Le Connaught: une deuxième proposition / The Connaught: A Second Proposal

(English follows)

Lors de sa séance publique d’avril 2019, le conseil municipal de North Hatley a annoncé la tenue d’une réunion d’information sur le Connaught (le 16 avril à 19 heures, au Centre communautaire), suivie d’une consultation publique (le 1er mai à 19 heures, au Centre communautaire). Cela fait suite à une recommandation unanime et défavorable du Comité consultatif d’urbanisme et de patrimoine (CCUP) concernant à la fois le projet de démolition de l’ancien édifice Connaught et les plans pour les nouveaux appartements. Je félicite le conseil pour sa décision de consulter, tout en étant d’accord avec l’unique conseiller dissident (deux conseillers n’étant malheureusement pas présents à la réunion), selon qui le conseil n’a d’autre choix que de respecter ses propres règlements. La recommandation du CCUP, dont je suis membre (indication par souci de transparence), était fondée sur ces mêmes règlements. 

À l’avenir, nous pouvons espérer une approche créatrice – de la part du conseil municipal, de Communautés de Retraités Massawippi, et des habitants de North Hatley – qui permettra à la fois de sauver le vieux Connaught et de construire les appartements pour personnes âgées. Pourquoi sauvegarder le Connaught original? Les arguments sont dans les recommandations du CCUP et seront présentés à la réunion du 16 avril, mais ils se résument essentiellement au fait que le bâtiment peut être sauvé et qu’il devrait l’être. 

Comment alors protéger le bâtiment patrimonial et s’assurer que les appartements sont construits? En construisant les appartements ailleurs, sur un terrain vacant appartenant au Village par exemple. Le terrain de la rue School, où le centre communautaire se trouvait autrefois, a presque la même taille que celui du Connaught (10 m2 de plus, en fait – bien qu’il soit possible que tout le terrain ne soit pas utilisable). Peut-être serait-il possible de construire les appartements là-bas, avec l’avantage supplémentaire que la rue School est plus calme et plus sécuritaire que Main ou Sherbrooke pour les personnes âgées sortant des garages de stationnement. La différence de valeur entre les deux immeubles est substantielle, mais tient en grande partie à la valeur des bâtiments du Connaught – et les plans des appartements impliquent essentiellement leur démolition. 

Selon le scénario proposé, le Village de North Hatley pourrait reprendre l’ancien édifice Connaught et, avec l’aide de subventions d’institutions, de fondations, et des différents niveaux de gouvernement, et de contributions de citoyens concernés, le convertir en un espace public attrayant pour les visiteurs ainsi que pour les résidents: un musée peut-être (les récentes expositions de Colby-Curtis et de Gillygooly ont illustré la riche histoire du Village), plus un espace pour un artiste ou un écrivain en résidence (North Hatley a toujours accueilli de merveilleux écrivains et artistes), ainsi qu’un espace pour des concerts et d’autres évènements (la tradition de ces différents genres de manifestation à North Hatley est bien établie) … Il ne s’agit là que d’une suggestion, et il se pourrait qu’elle ne puisse pas se réaliser. Mais le moment est venu d’envisager et de suggérer d’autres possibilités. Si nous nous contentons de rester sur nos positions, il est probable que nous nous retrouverons sans notre bâtiment patrimonial et sans les appartements. 

Paul St-Pierre

***

At its April 2019 public meeting, the Town Council of North Hatley announced it will hold an information meeting about the Connaught (16 April, 7 pm, Community Centre) followed by a public consultation (01 May, 7 pm, Community Centre). This comes after a unanimous and unfavourable recommendation by the Planning and Heritage Advisory Committee (CCUP) relating to both the proposed demolition of the old Connaught building and the plans for the new apartments. I congratulate Council on its decision to consult, while at the same time I agree with the sole dissenting councillor (two councillors, unfortunately, were not present at the meeting) that Council has no other choice than to abide by its own by-laws. The recommendation by the CCUP, of which I am a member (in the interest of full disclosure), was based on these very by-laws. 

As we go forward, we can hope for some creative thinking – on the part of Council, of Massawippi Retirement Communities, and of the residents of North Hatley – that will make it possible both to save the old Connaught and to build the apartments for senior citizens. Why save the original Connaught? The arguments are in the recommendations by the CCUP and will be presented at the meeting on April 16, but essentially they come down to the fact that it can be saved and that it should be saved. 

How then to protect the heritage building and to ensure the apartments are built? By building the apartments elsewhere, on vacant land belonging to the Town for example. The land on School Street where the old Community Centre once was is almost exactly the size of that at the Connaught (10 m2 larger, in fact – though it is possible not all the land could be used). Perhaps it would be possible to construct the apartments there, with the added advantage that School Street is quieter and safer than either Main or Sherbrooke for senior citizens exiting from parking garages. The difference in value between the two pieces of land is substantial, but due in large part to the value of the buildings at the Connaught – and the plans for the apartments involve, essentially, their demolition. 

Under the proposed scenario, the Village of North Hatley could take over the old Connaught building and – with the help of grants from institutions, foundations, and different levels of government, and of contributions from concerned citizens – convert it into a public space, becoming a draw for visitors and residents alike: a museum perhaps (recent exhibitions at Colby-Curtis and at Gillygooly have plumbed the Village’s rich history), plus a space for an artist or writer in residence (North Hatley has always welcomed wonderful writers and artists), plus a space for concerts and events (building on a well-established tradition) … This is only one suggestion, and it might be impractical. But now is the time to consider and to suggest other possibilities. If we simply dig in our heels, we are likely to end up with nothing – neither our heritage building nor the apartments. 

Paul St-Pierre

Service Public/Public Service

À titre de service public, FANHCA invite les citoyens de North Hatley à consulter le site du Ministère de la Sécurité publique (voir le lien) pour tout ce qui concerne les cas d’inondation dans des zones à risque. Le site regorge d’informations pertinentes sur ce qu’il y a à faire avant, pendant et après de tels événements. Mieux vaut être informé avant d’avoir déjà les deux pieds dans l’eau.

https://www.securitepublique.gouv.qc.ca/securite-civile/inondation/?utm_medium=campagne_mesure_12&utm_source=quebec.ca&utm_campaign=mesure_12_fr

****


As a public service, FANHCA invites the citizens of North Hatley to consult the Quebec Ministry of Public Security’s web page (see link) regarding flooding in risk areas. There is a lot of relevant information about what is to be done before, during and after a flood. Better to be informed before such an event. 

https://www.securitepublique.gouv.qc.ca/en/civil-protection/floods-information-citizens.html

la voix du village the voice of the village