La logique Connaught/Connaught Logic

2 mai 2019- English Follows

L’assemblée de consultation publique tenue au centre communautaire de North Hatley hier soir a été des plus révélatrices. Il s’est avéré très clair qu’une forte majorité des 75 personnes présentes était en faveur du projet Connaught, tel qu’il a été conçu et présenté par les Communautés de Retraités de Massawippi (CRM). L’argument de la préservation du patrimoine a été abordé en profondeur par de nombreux intervenants, mais plus particulièrement par l’ancien concierge de Connaught qui y a travaillé pendant 27 ans, M. Mark Guilbault, qui a déclaré qu’il restait très peu de choses de l’édifice original. En tant qu’ancien membre du Comité consultatif d’urbanisme et du patrimoine (CCUP), cette même conclusion avait été reconnue lorsque les CRM ont présenté leur plan pour la première fois en 2016. Après la présentation au CCUP de l’époque, M. Steve Allatt des CRM a fait une présentation publique du projet qui a été reçu très favorablement. Il est intéressant de noter que le public présent a été très satisfait de constater que le bâtiment ne valait pas la peine d’être restauré. Si les citoyens de North Hatley se préoccupaient tant du patrimoine à ce moment-là, pourquoi n’a-t-on pas pris des mesures pour faire part de ces préoccupations à l’administration compétente ? Je trouve étrange que, tout à coup, trois ans plus tard, ceux qui se préoccupent du patrimoine apparent se soient adressés directement au ministère de la Culture et des Communications, contrairement à la procédure prévue qui consiste à discuter de la question et à faire adopter une résolution démocratique par notre conseil municipal. Cette tactique a causé une perte considérable d’investissements financiers de la part des CRM et a entraîné un retard qui a eu pour résultat les deux récentes réunions de consultation publique. Ces tumultes inutiles ont chamboulé les citoyens, qui en ont assez de ceux qui interrompent ce qui est le mieux pour North Hatley. Le résultat final, j’ose croire, sera que la logique prévaudra et que le Conseil votera favorablement en faveur de la poursuite du projet. De plus, des éléments signalés en 2016 au CCUP de l’époque, comme le mauvais état des fondations et de la façade en brique, ont été soudainement infirmés au CCUP actuel. Comment et pourquoi cela s’est-il produit, devrait-on se demander?

Bien que ceux qui s’opposent au projet Connaught demeurent toujours prêts à en découdre et à couper les cheveux en quatre, il semble que la logique et le bon sens l’emportent lorsqu’il s’agit de déterminer ce qui est le mieux pour la collectivité. La population vieillissante de North Hatley, estimée à environ 30 % de la population âgée de plus de 65 ans, a désespérément besoin d’un établissement autonome dans notre municipalité. Quiconque vit à North Hatley depuis un certain temps sait très bien que des gens ont été forcés de quitter notre village parce qu’ils n’étaient pas en mesure d’entretenir leurs propriétés et leurs maisons. Ajoutez à cela les statistiques ci-dessus et le plan Connaught est plus nécessaire que jamais. Les CRM, conscientes de ce besoin, ont élaboré un plan très complet pour répondre aux besoins de cette population. Cependant, tout aussi importante est l’assurance pour les futurs résidents qui le désirent d’être invités au Village Grace une fois leur autonomie perdue. Avoir ce choix est un élément important dans la planification de chaque étape de sa vie, surtout dans nos années de déclin. Il permet d’assurer la sécurité et le confort à un moment de la vie où l’on en a le plus besoin.

Lorsque l’on soupèse les deux arguments du plan Connaught, ce qui l’emporte, c’est que notre village a besoin d’une résidence autonome bien plus que de spéculer qu’un investisseur/acheteur se conformera à une tentative douteuse de maintenir un bâtiment supposément patrimonial dans un plan proposé. Cette idéologie utopique est plutôt farfelue et très irréaliste. Notre village a désespérément besoin d’être revitalisé et ce projet, situé au centre de North Hatley, est la façon la plus appropriée d’amorcer ce qui est nécessaire depuis de nombreuses années. Il ne fait aucun doute que la logique devrait prévaloir.

Morgan W. Quinn
Résident de North Hatley

Connaught Logic
May 2nd, 2019

The Consultation Assembly held at the community center of North Hatley last evening was most revealing. It was abundantly clear that those in attendance, numbering 75, were overwhelming in favour of the Connaught project, as designed and presented by the Massawippi Retirement Communities. The argument of heritage preservation was thoroughly addressed by many who spoke but specifically by the former Connaught caretaker of 27 years Mr. Mark Guilbault, who stated that there was very little left of the original building. As a former member of the Planning & Heritage Advisory Committee, this conclusion was also acknowledged when the MRC first presented the plan in 2016. Following the presentation to the then CCUP (P&HAC), Mr. Steve Allatt of the MRC made a presentation to the public, who received the project most favourably. Interesting enough, the public attending were quite satisfied with the notion that the building was not worthy of restoration. If there was a concern of heritage by citizens of North Hatley at this time, why were steps not taken to voice this concern to the appropriate administration? I find it quite odd that all of a sudden three years later those concerned about apparent heritage have gone directly to the Ministry of Communication and Culture, as opposed to the proper procedure of having the issue discussed and through democratic resolution decided upon by our municipal council. This tactic has resulted in a considerable loss of financial investment by the MRC and has led to a time delay, resulting with the two recent public consultation meetings. This unneeded turmoil has played havoc with citizens, who are fed up with those interrupting what is best for North Hatley. The end result, I trust, will be that logic prevails and Council will vote favourably for the project to proceed. Further, items reported in 2016 to the then CCUP, such as the poor state of the foundation and brick façade were suddenly reversed to the present CCUP. How and why did this occur, one would have to ask?

Although those in opposition to the Connaught project remain vigilant with ongoing hair splitting rhetoric, in weighing out what is best for the community, logic and common sense appear to be prevailing. The aging demographic of North Hatley, estimated to be some 30% of the population over 65 years of age, is in desperate need of an autonomous facility within our municipality. Anyone who has lived in North Hatley for any length of time is quite aware of those who have been forced to leave our village, as a result of not being able to maintain their properties and houses. Couple this with the above statistics and the Connaught plan has never been needed more. The MRC, grasping this need with their insight, have put together a very comprehensive plan to accommodate this demographic. However just as significant is the assurance that those living in this new autonomous seniors’ residence will be invited to Grace Village, once their autonomy is lost, if they so choose. To have this choice is an important element in planning every step of one’s life, especially in our declining years. It allows for security and comfort at a time in life when it is needed most.

When one weighs out both arguments of the Connaught plan, what wins over is that our village requires an autonomous residence far more than speculating that an investor/buyer will abide by a questionable attempt to maintain a supposed partial heritage building within a proposed plan. This utopian ideology is rather far-fetched and very unrealistic. Our village is in desperate need of revitalization and this project, located in the center of North Hatley, is a most appropriate way to initiate what has been required for many years. No doubt logic should prevail.

Morgan W. Quinn North Hatley resident

Les opinions exprimées sur ce site Web reflètent celles de leurs auteurs. L’espace est offert à titre de service à la communauté et FANHCA et ses administrateurs ne peuvent en aucun cas être tenus responsables des opinions qui y sont émises.

The opinions expressed on this website are those of their authors. Space on the website is provided as a service to the community and FANHCA and its administrators cannot be held responsible for any of the opinions expressed thereon.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*